L'environnement - Les gîtes du Serre de Pomaret

L'environnement

1 - Sur place

Les gites sont à 3 minutes de notre mas, soit en voiture, soit  par un petit sentier de 200 mètres qui fait un raccourci. On peut se promener le long du ruisseau ou encore s'aventurer à le remonter avec des chaussures d'eau, la piscine hors sol est aménagée au mas, la rivière est accessible à 500 mètres.

Des livres sont à disposition dans chaque gîte, vous pouvez les échanger avec le gîte voisin si vous voulez faire du co-lecturage.


2 - L’âne et le poney

L’âne et le poney n’habitent pas très loin des gîtes. Ils ne sont pas bâtés et sont d’agréable compagnie bien que l’âne soit fugueur. Ils sont très attentifs aux faits et gestes des nouveaux venus qui viennent les voir jusqu’à leur enclos.


3 - L’accès à la rivière

L’accès à la rivière se fait par des petits sentiers parfois un peu sauvages. L’eau est douce et fraiche, les galets un peu glissants parfois,  avec deux ou trois points de baignade à moins d’un kilomètre du gîte. Les farios sont les truites sauvages, on les reconnaît à leurs points arc en ciel sur le ventre, elles vous voient avant d’être vues et se cachent dans les trous des roches des profondeurs de l’eau. Vous pouvez amener une cane à pêche, la rivière est de première catégorie, se renseigner auprès de la Fédération de pêche pour le permis.


4 - L'atelier de pratique de musique improvisée

Les ateliers de pratique de musique improvisée  sont des ateliers ouverts à nos hôtes, ils ont lieu une fois par semaine de préférence le mardi après-midi au mas, dans une salle équipée de diverses percussions, d'un piano numérique, d'un ampli, d'une guitare acoustique. L'approche est celle de partager la musique improvisée autour de thèmes divers et variés allant d'improvisations rythmiques aux standards de jazz.


5 - Les sentiers de randonnée

Les sentiers de randonnée sont nombreux empruntant drailles et vieux sentiers, ils permettent de passer des vallées aux crêtes. L’auteur de l’île au trésor, Stevenson a relaté sa traversée des Cévennes avec son ânesse Modestine dans traversée dans "voyage avec un âne dans les Cévennes."

Le sentier du Lique ser par exemple, est d'une durée de 5 heures, sur 11,7 km, le dénivelé est de 440m à 876 m, le départ a lieu à Saint André de Valborgne, on découvre les paysages façonnés par le schiste, la Corniche des Cévennes, les cultures en terrasses, la gestion de l’eau, château de Nogaret, maison forestière de Rougeiresque. Le sentier s’élève de St-André de Valborgne vers la Corniche des Cévennes, la ligne de crête qui sépare le Gard de la Lozère, la vallée Borgne de la vallée Française. Aigoual d’un côté, mont Lozère de l’autre, la balade passe aussi sous une forêt dense et variée.


6 - Du Mont Aigoual à la bambouseraie

De nombreux sites sont à visiter dans un rayon de trente kilomètres.

Le musées des vallées Cévenoles à Saint Jean du Gard, le musée du désert à Générargues, le musée de la soie à Saint Hippolythe du Fort racontent d’une manière visuelle les grands épisodes de l’Histoire et de l’imaginaire  Cévenols : l'Histoire des camisards, Le parcours de Stevenson, l'économie de la soie.

A l’entrée du village, dix totems de schiste de l’artisan d’art JPB représentent les personnages de l’histoire des camisards.

La visite du Mont Aigoual est incontournable. C’est un point culminant des Cévennes avec un très beau panorama d'où on peut voir, parfois, la mer. . La randonnée des 4000 marches part de Valleraugue pour rejoindre l’observatoire. L'hiver, à trois quart d'heure du gîte on peut profiter de  la station de ski de Prapeirot avec ses pistes de ski de fond, de ski alpin et pistes de luge. 

La bambouseraie est une des plus grandes forêt de bambous d’Europe qui a servi de décor à  des films comme le salaire de la peur ou Paul et Virginie. On découvre les plantes à travers le jardin japonais, le village laotien, les serres victoriennes ou le jardin floral.


7 - Le village de Saint André de Valborgne

Le village de Saint-André de Valborgne est typique avec ses deux ponts enjambant le gardon et sa place organisée autour de l'église romane. Des commerces ouverts toute l’année, une épicerie-boulangerie et une boucherie,  proposent des produits de qualité.

La pétanque, la fête votive et les lotos:

C’est une trilogie classique du sud. La pétanque c'est sur la place du village. La fête votive c’est à la fin du mois de juillet, il y a un bal du village et la retraite aux flambeaux durant laquelle  des enfants font le tour des ponts avec des lampions suspendus à une branche de châtaignier. Les lotos c’est tout le long de l’année vous pouvez gagner un cochon ou une cafetière électrique. Il y a moins de stratégie qu’à la pétanque mais le jeu a ses adeptes. Les bénéfices vont aux associations.


7 - Les jours de marché

Les jours de marché sont très appréciés des vacanciers. Celui de Saint Jean du Gard, le mardi matin  est réputé. La difficulté est de se garer si on arrive après dix heures. Celui de Florac, le jeudi matin a beaucoup de charme aussi. On y trouve des produits locaux, des productions artisanales, des vêtements, des bijoux… Tous les exposants ne sont pas des revendeurs, certains  créent des productions originales que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Plus modeste le petit marché du dimanche matin à Saint André vous permettra de goûter les produits frais et transformés des producteurs locaux. Les marchés nocturnes du mardi et jeudi sont très réputés aussi.


8 - L'Unesco

Nous faisons  partie depuis juin 2011 du patrimoine de l’Unesco. C’est une reconnaissance basée sur le travail de l’homme sur la nature et l’activité d’agro-pastoralisme. Nous sommes situés à la périphérie du Parc National qui valorise le patrimoine culturel et naturel. L’office de tourisme à Saint André de Valborgne vous donnera des informations sur les activités proposées par le parc comme le Festival Nature grâce auquel on peut découvrir le Gypaète barbu mangeur d’os, les plantes fossiles, les arborisculptures, les veillées contes d’oiseaux d’ici, les hêtres des forêts…